Les actualités de la chambre

Rupture de fiançailles : quels sont les risques financiers ?
Outre les potentielles dépenses réalisée en vue du futur mariage qui pourraient ne pas être remboursées (exemple : acompte pour le traiteur), la rupture des fiançailles peut être l’occasion pour celui qui la subit de demander des dommages et intérêts...
Outre les potentielles dépenses réalisée en vue du futur mariage qui pourraient ne pas être remboursées (exemple : acompte pour le traiteur), la rupture des fiançailles peut être l’occasion pour celui qui la subit de demander des dommages et intérêts et par exemple de garder la bague de fiançailles.Peut-il y avoir une indemnisation financière en cas de rupture de fiançailles ? La rupture des fiançailles n’entraine en principe pas de condamnation du responsable de celle-ci à des dommages et intérêts. En effet, les fiançailles ne sont qu’une promesse mutuelle de mariage.Cependant, la rupture unilatérale et fautive des fiançailles peut justifier une demande de dommages et intérêts. Autrement dit, pour demander une indemnisation, il faut que la rupture soit brutale, tardive et dépourvue de motifs légitimes et qu’elle ait entrainé un préjudice matériel (comme des dépenses faites pour le mariage) ou moral important. Quel est le sort de la bague de fiançailles en cas de rupture des fiançailles ? En principe, les fiancés peuvent garder les cadeaux de fiançailles reçus, dont la bague de fiançailles.  Cependant la fiancée devra restituer à son ex-fiancé l’anneau dans certaines circonstances, et notamment :  • Si le présent représente une valeur importante et disproportionnée par rapport à la fortune du donateur,• Si la bague de fiançailles est un souvenir de famille. (C) Photo : Fotolia
Actes de décès : que contiennent-ils ? Que racontent-ils ?
Lorsque survient le décès d’une personne, un acte de décès est obligatoirement établit. A quoi sert-il et que contient-il ?
Lorsque survient le décès d’une personne, un acte de décès est obligatoirement établit. A quoi sert-il et que contient-il ? A quoi sert un acte de décès ?Un acte de décès est un acte de l'état civil établi à la mort d'une personne. Il comprend un certain nombre de renseignements relatifs au décès. Il est essentiel pour tout règlement d’une succession.Que contient l’acte de décès ? L'acte de décès indique certains renseignements concernant le défunt dont la date, l'heure et le lieu de son décès, ses prénoms, nom, date et lieu de naissance, sa profession et son dernier domicile. L'acte de décès indique également les prénoms, noms, professions et domiciles de ses parents ; les prénoms et nom de son époux (se) ou partenaire de Pacs ; les prénoms, nom, âge, profession et domicile du déclarant du décès (exemple : le médecin) et s'il y a lieu, son degré de parenté avec le défunt.  En cas de décès d'une personne à son domicile, ce sont les proches qui doivent faire la déclaration de son décès. En cas de décès d’une personne à l’hôpital ou dans une maison de retraite, l’organisme peut se charger de déclarer le décès. Bon à savoir : la mention du décès est intégrée en marge de l'acte de naissance du défunt.Où peut-on trouver un acte de décès ? Pour toute personne de nationalité française, la demande d’acte de décès se fait auprès de la mairie du lieu du décès ou de la mairie du dernier domicile du défunt. Exemple : Monsieur MARTIN de nationalité française est décédé à Concarneau (29). Son extrait d’acte de décès est à demander à la mairie de Concarneau.   Si une personne française est décédée à l’étranger, la demande se fait auprès du Service central d'état civil de Nantes.Qui peut obtenir un acte de décès ?Toute personne peut demander un acte de décès. (C) Photo : Fotolia 
Immobilier : le registre d’immatriculation des copropriétés est ouvert
Le registre d'immatriculation des copropriétés (RIC) est désormais accessible en ligne via le site Internet : www.registre-coproprietes.gouv.fr
Le registre d'immatriculation des copropriétés (RIC) est désormais accessible en ligne via le site Internet : www.registre-coproprietes.gouv.fr.Pourquoi un registre d’immatriculation des copropriétés ?Le parc des biens immobiliers en copropriété reste peu connu, que ce soit des potentiels acheteurs, des pouvoirs publics, des syndics voire des copropriétaires eux-mêmes.  Afin d’améliorer cette connaissance et de lutter contre les fragilités menaçant les copropriétés (dégradation du bâti, forte consommation énergétique, difficultés financières et sociales…), la loi ALUR a instauré un registre d’immatriculation pour l’ensemble des copropriétés.Ce registre a notamment pour objectif :• De mieux connaître le parc de copropriétés, ses caractéristiques (nombre, localisation, taille, âge) et son état ;• De permettre aux pouvoirs publics de comprendre les processus de fragilisation des copropriétés, afin d’intervenir dès les premières difficultés ;• De disposer d’éléments de comparaison des charges utiles aux syndics et aux copropriétaires dans la gestion quotidienne et prospective de leurs copropriétés et permettant une meilleure information des futurs acquéreurs ;• De donner une meilleure visibilité à la personne morale qu’est le syndicat de copropriétaires ;• De sécuriser les démarches des syndics et des copropriétaires en créant un identifiant unique pour chacune des copropriétés.Qui peut déclarer les données concernant la copropriété ?Les personnes pouvant déclarer des informations concernant la copropriété sont les syndics, les  représentants légaux des copropriétés et les notaires. La mise à jour des données financières sera effectuée une fois par an. La procédure est entièrement sécurisée, dématérialisée et rapide.Quel calendrier légal pour déclarer les copropriétés ?La démarche devait être réalisée avant le 31 décembre 2016 pour les immeubles de plus de 200 lots et elle doit être effectuée avant la fin de l’année 2018 pour les autres copropriétés. L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) tient ce registre d’immatriculation. (C) Photo : Fotolia 
> Toutes les actualités

Prochains Rendez-vous

Du Mardi 28/03/2017 - 13:30
Au Mercredi 29/03/2017 - 15:30
Ventes aux enchères - Séances des 28 et 29 mars 2017
Programme des ventes
Du Jeudi 06/04/2017 - 09:00
Au Jeudi 06/04/2017 - 12:00
Chambre des notaires du 77
Consultations gratuites
Mardi 18/04/2017 - 13:30
Ventes aux enchères - Séance du 18 avril 2017
Programme des ventes
Mardi 25/04/2017 - 13:30
Ventes aux enchères - Séance du 25 avril 2017
Programme des ventes
> Tous les rendez-vous
Subscribe to Chambre de Seine et Marne RSS